L’ostéopathie Crânienne du Nourrisson

L’intérêt de cet article étant de faire prendre conscience et d’informer les parents ou futurs parents qu'il faut pour bébé systématiquement envisager une visite chez l’ostéopathe formé à l’ostéopathie crânienne et spécialisé dans le traitement pédiatrique.


Je profite de cet article pour remercier et exprimer ma reconnaissance auprès des médecins pédiatres qui chaque jour m’adresse des nourrissons et me recommande auprès des parents.
Leur démarche traduit une intelligence, un intérêt pour leur travail et une reconnaissance des résultats obtenus grâce à l’ostéopathie auprès de leurs très jeunes patients. 

Aujourd’hui on sait qu’il est indispensable de traiter les bébés entre le 5ème jour (correspondant à la sortie de la maternité) et la date de trois mois.

bebe2


Pour le Dr Baccichetti Yves, spécialisé en chirurgie maxillo-faciale, orthopédie dento-maxillo-faciale et stomatologie:
Article paru dans le magazine Votre Santé n°86 – novembre 2006 www.votre-sante.com.

Les pathologies engendrées par les lésions ostéopathiques : “sont nombreuses et bien connues. Parmi les plus graves: paralysies, strabismes, myosis ou mydriases par compression du III éme nerf crânien, hyper salivation par compression du VII bis et du IX, spasmes du pylore, vomissements par compression du X nerf crânien, difficultés de succion pouvant aller jusqu’à la paralysie par compression du XII; d’autres troubles moins spectaculaires sont très fréquents tels les troubles du comportement (hyperactivité, apathie, enfants bougons et pleurnicheurs…), les problèmes de transit intestinal, le refus de nourriture, les problèmes immunitaires…”
 

 

 

Pour le Dr Viola Fryman qui s’est orienté via sa clinique aux USA sur le traitement des enfants (notamment dans les cas graves de scolioses) et des bébés:

“uniquement 10% des enfants naissent sans lésions ostéopathiques crâniennes“, il y a donc indication à prodiguer des soins ostéopathiques dans 90 % des cas.

Notamment comme nous l’avons indiqué au cours des articles précédents dans les cas d’utilisation de forceps ou de ventouses, d’accouchements dystociques (c’est à dire difficile) ou lorsque l’accouchement a été trop long (+de 8 heures), dans les cas de souffrance fœtale, de réanimation même légère du bébé, en cas de grossesse gémellaire, ou de mauvaise présentation, quand le cordon s’est enroulé autour du cou, quand il y a eu prématuré crâne plus fragile).

Il faut impérativement renseigner les parents sur l’absence de dangerosité des traitements ostéopathiques pour bébé.

P1000461_thumb

Les dangers que fait courir l’ostéopathie chez les nourrissons, ceux-ci sont inexistants dés lors que les règles d’ostéopathie crânienne son respectées.
Les forces utilisées en ostéopathie crânienne par l’ostéopathe DO sont de l’ordre de 50 grammes chez l’adulte et l’enfant et de 20 grammes chez le nourrisson.

Rappelons que l’utilisation de forceps ou de ventouses met en jeu des forces de 7 kilos, soit 350 fois supérieures. Il est alors facile d’imaginer la gravité des lésions que pourront engendrer un accouchement avec l’utilisation de forceps ou de ventouses.

L’ostéopathie est une indication majeure dans les accouchements avec ventouses, et, ou avec l’utilisation de forceps.
On comprend mieux l’urgence du traitement ostéopathique, car tout retard apporté aux corrections ne sera que préjudiciable pour le bien-être immédiat du bébé et pour son avenir.

 

Il ne faut pas attendre pour consulter un ostéopathe pour bébé.

 

Traduction